French C-Walk Community.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yeahkl
Vice Président


Masculin
Nombre de messages : 6693
Localisation : 69
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Historique   Mar 5 Oct 2010 - 20:43

Wikipédia a écrit:
L'histoire du popping, un débat houleux
Il est difficile de dater et d'accorder une paternité exacte à tel ou tel mouvement. Officiellement, le popping a été créé aux environs de 1978 par les Electric Boogaloos, et en particulier par le fondateur de cette compagnie, Boogaloo Sam. En effet, ces danses ont fait leurs premiers pas sur la musique funk vers la fin des années 1970, et les années 1980, lorsque les Electric Boogaloo montraient au monde le style de danse qu'ils venaient d'inventer, notamment à travers des shows télévisés comme Soul train.

Cependant, une danse extrêmement similaire se dansait déjà dans les rues de San Francisco et d'Oakland depuis le début des années 1970, comme le prouve l'existence de groupes tels que Close Encounter Of The Funkiest Kind.

Dès lors, il est épineux de dire qui est à l'origine de cette danse, vu que les deux partis affirment avec la même ténacité leurs versions respectives. Vouloir entreprendre un historique neutre est tout aussi hardu, puisque ces mouvements de danse ont été inventés par des danseurs la plupart du temps anonymes, ou ayant à peine déformé le mouvement d'un autre danseur (pas assez pour l'avoir inventé pour certains), etc.

En résumé, quand cette danse est apparue au grand public dans les années 80, son originalité sembla nouvelle à l'opinion populaire, mais ses racines sont en réalité fortement ancrées dans les différentes couches d'immigration américaine qui, venues du monde entier, ont chacune apporté de l'eau à son moulin.

À présent, ce style se danse sur plusieurs autres styles de musiques comme le Rap, le Crunk ou le Dancehall. Bien évidemment le popping ne se limite pas à la seule Funk ou G-funk, styles qui lui correspondent le mieux par leur beat lourd et régulier, dans la mesure où tout bon danseur peut s'adapter à n'importe quel style de musique.

Robert Shields

Bien qu'étant un mime et non un danseur, Robert Shields a fortement inspiré le popping. Lui et sa compagne Lorene Yarnell se produisaient dans des spectacles de rue (principalement à Union Square à San Francisco dans les années 1970) durant lesquels ils perfectionnèrent l'art du robot. Shields inspira énormément les danseurs pour son habileté à isoler des parties de son corps, ses blocages et ses séquences d'articulation.


Confusions fréquentes

Le popping est souvent confondu avec d'autres styles de danse urbaine :

* Tout d'abord, le popping n'est pas du break dance, ce dernier étant une danse New-yorkaise qui se danse au sol. Le popping est une danse californienne qui se danse debout.
* De même, le popping ne se nomme pas "smurf". D'après Bruce du crew ykanji, fondateur du championnat de danse debout juste debout, le terme "smurf" est une invention française. En effet, à l'époque où le popping est arrivé en France, personne ne savait comment le nommer, et ainsi le terme "smurf" est apparu.
* Enfin, le popping n'est pas à confondre avec les autres funkstyles tels que le tutting, le locking, le waving, le boogaloo, l' animation, etc.


Principe du popping

Le Popping est une danse dont le principe de base est la contraction et la décontraction des muscles en rythme. Le beat transpire à travers les contractions appliquées par le danseur à des moments bien choisis (les claps, les caisses claires, etc.) qui lui permettent de s'approprier la musique. Le popping, tout comme le locking, est une danse faisant partie des funkstyles.

Il existe plusieurs mouvements de base dans le popping :
Nous pouvons citer par exemple le Twisto-Flex qui consiste à tourner séparément la tête, le corps et les jambes dans des ordres différents. Un autre de ces mouvements est le Neck-o-Flex, qui lui est très similaire. Celui-ci consiste à tourner uniquement la tête et le reste du corps, mais lorsqu'on tourne une de ces parties on doit le faire tourner de 180°. Le Walkout est un pas de base avec de nombreuses variantes qui consiste à se déplacer avec un certain groove, se référer à l'explication de boogaloo sam6. Les techniques de gliding exploitées par Michael Jackson qui comprennent le moonwalk et autres airwalk. Le Tutting, que l'on appelle en français Tetris, consiste à effectuer des mouvements angulés et rapides avec ses mains à la manière des dessins égyptiens7


Le popping repose sur trois principes de base : les hits, l'isolation et les angles.

* Les hits, ou contractions, comme nous l'avons cité plus haut, sont la contraction des muscles du corps en rythme sur des parties clé de la musique. Il ne s'agit pas de contracter à tout bout de champ au risque d'enlever tout le groove de la danse. Chaque morceau de musique a été réfléchi, il serait ainsi dommage de ne pas réfléchir à son tour lorsque l'on danse dessus. Par conséquent, il faut tenter de trouver les parties clés de la musique afin de pouvoir y placer quelques figures spéciales (ticking par exemple), ou appliquer ses hits correctement (caisse claire, claps, etc). Le corps étant composé d'un grand nombre de muscles, l'impact visuel des hits paraitra encore plus fort si l'on arrive à contracter un grand nombre de muscles (jambes, torse, bras, et même gorge), avec style, bien évidemment.

* L' isolation provient du robotting, qui comme son nom l'indique est une technique de mime consistant à imiter la gestuelle d'un robot. Il s'agit de pouvoir isoler chaque partie de son corps pour pouvoir l'activer indépendamment des autres afin de créer un certain effet visuel. On retrouve ce principe de base dans de nombreux mouvements tels que le neck-o-flex qui repose sur l'isolation de la tête par rapport au reste du corps.

* Enfin les angles, surtout mis en pratique dans le tutting, consistent tout simplement à bouger ses membres avec esthétique. En effet, l'effet visuel est plus appréciable lorsque les mouvements sont effectués avec des angles bien choisis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Historique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’historique de la PCAIF/Poppys par la voix Jean Louis Jacquet.
» Resopedia, un historique des guitares slide pour le forum ?
» Historique des Cavernes
» Historique des labels
» Article sur l'historique ampli Fender

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté Francophone de C-Walk. :: FCWC DANCE :: Danses :: Poppin-
Sauter vers: